Vol au dessus de l’Inde: 22# Amazones indiennes

Les royald enfield sillonent la rue et zig zaguent entre la vie et la mort, entre bitume et terre battue. Une petite adaptation sur le coté droit permet aux femmes d’être dans le vent, assise en sari derrière leur mari. Femmes qui doivent gérer les courses, le dernier achat et le petit héritier. On dit … Lire la suite Vol au dessus de l’Inde: 22# Amazones indiennes

Vol au dessus de l’Inde: 17# vitesse

En sortant de la ville on s’éloigne de la densité, on retrouve des espaces, des couleurs, des passants, des charrettes bleues, des villages… Le trafic s’apaise, la route s’élance, la signalisation disparaît. Moins d’affiches, moins de monde, tout parait plus net, et pourtant, au détour d’une rizière un petit village semble s’enfoncer sous les cocotiers. … Lire la suite Vol au dessus de l’Inde: 17# vitesse

Vol au dessus de l’Inde: 16#le colleur d’affiches

En Inde les affiches peuvent être gigantesques, plus grandes que les éléphants qui passent devant. Les moyens mis en place pour afficher les personnalités politiques apparaissent démesurés à nos yeux d’occidentaux. Surprenantes ces affiches naissent dans la nuit, toujours plus colorées les unes et les autres. L’image est travaillée et surtout très vive pour être … Lire la suite Vol au dessus de l’Inde: 16#le colleur d’affiches

Vol au dessus de l’Inde: 15#la charrette

Elles sont toutes bleues, posées au coin des routes, au bord de la poussière et des rizières. Charrette, carriole, chariot, voiture à roues, l’essentiel est que l’engin roule. Chargées de coco, transport de fardeaux, elles tiennent toute la richesse de l’homme et de la femme qui la traînent ou la poussent jusqu’au bout de leur … Lire la suite Vol au dessus de l’Inde: 15#la charrette

vol au dessus de l’Inde: 11# les maisons tamoules

Au milieu des rues, des architectures variées et colorées coexistent depuis des années. J’ai l’impression de voir l’histoire des trois petits cochons à chaque coin de rue, la maison de paille, la maison de bois et la maison de pierres…. Selon les quartiers la maison traditionnelle côtoie la maison tamoule et la maison coloniale. Chacune … Lire la suite vol au dessus de l’Inde: 11# les maisons tamoules

Vol au dessus de l’Inde: 9#Sur le chemin de l’école

Il y a d’abord le bord de mer, avec les carcasses de maison que le tsunami a dévasté. Il y a les bateaux éclatés contre les rochers, dont celui du père de famille. Au bout de la route le bus jaune klaxonne, il rappelle à l’heure les enfants impatients de partir à l’école. Les chaussures … Lire la suite Vol au dessus de l’Inde: 9#Sur le chemin de l’école

vol au dessus de l’Inde: 8#Le canal

Il y a cette odeur forte qui émane de tout ce qui se trouve en contrebas. Les corps mous, les restes en décompositions, l’eau putride…Poubelle à ciel ouvert l’odeur est si forte par endroit qu’elle remue les tripes. Les sacs poubelles s’amoncellent, les chiens errent, les hommes y meurent. Limite marquée entre le quartier français … Lire la suite vol au dessus de l’Inde: 8#Le canal

Vol au dessus de l’Inde: 7# la fenêtre des cocotiers

C’est une petite maison sur la plantation. Elle ne paye pas de mine, posée entre le portail et la réserve d’eau. Une jolie terrasse ombragée  fait la part belle au manguier. Quelques poules, quelques chèvres tournent autour des casseroles posées sur le coté. Si elles savaient que c’est l’une d’entre elle qui a été cuisinée…Le … Lire la suite Vol au dessus de l’Inde: 7# la fenêtre des cocotiers

vol au dessus de l’Inde 6#Fragile périple in India

 Ce matin il sait qu’il est chargé d’une mission particulière. Il va falloir aller au village car il faut préparer la fête et les œufs de la grand-mère ne vont pas être suffisant. Sa mission est un périple en plusieurs étapes: 1-     Maudire les poules de la vieille qui n’ont pas pondu suffisamment…. 2-     Partir … Lire la suite vol au dessus de l’Inde 6#Fragile périple in India

Vol au dessus de l’Inde: 5#Peau à peau, sari et moustaches.

Ici on ne montre pas ses épaules symbole de sexualité. Ici c’est l’Inde. On ne montre pas ses jambes non plus, même pour les hommes, c’est un manque de respect. Seuls les habits traditionnels de certains hommes l’autorisent. Alors on ne peut que frôler la peau sous le froissement du tissu mais en fermant les … Lire la suite Vol au dessus de l’Inde: 5#Peau à peau, sari et moustaches.

Vol au dessus de l’Inde: 4# Sourire de nuit

C’est l’heure des chiens hurlants. Ils ont dormi toute la journée en plein soleil dans le sable du chantier de l’immeuble à venir…Dans la poussière, le bruit et la chaleur ils se sont prélassés …. Maintenant ils apprécient le silence, la nuit, la fraicheur sans bruit. Ils tolèrent le bruissement de cette valse des balais … Lire la suite Vol au dessus de l’Inde: 4# Sourire de nuit

Vol au dessus de l’Inde: 2# Déjà vu

Déjà vu « Comment ? Tu pars ENCORE en Inde ?!!! Mais c’est pas lassant d’aller toujours au même endroit ? Tu as déjà tout vu non ? » Cette remarque me trotte en boucle. La question était peut être posée de manière naïve…peut être…ou alors la question révèle un regard blasé sur le monde, un regard que plus rien n’étonne. … Lire la suite Vol au dessus de l’Inde: 2# Déjà vu

Vol au dessus de l’Inde

Toujours les mêmes sensations, la douceur du voyage, appréhension des imprévus, excitation des retrouvailles. Collée au hublot j aperçois des villages perdus dans les montagnes, des villes grouillantes de vie….mon oreille est déjà immergée dans une langue étrangère, un passager me questionne en tamoul avant de se reprendre en souriant et de reformuler en anglais … Lire la suite Vol au dessus de l’Inde

6# Défi: décembre 2016: Brisures

Défi de décembre Clarifier la pensée à l’aide d’adjectifs indéfinis qui sont par nature vagues ou imprécis. Ex : aucun, autre, certain, chaque, différents, divers, l’un et l’autre, n’importe quel, main, même, nul, pas un, plusieurs, quel, quelconque, quelque, tel, tout, assez, beaucoup…. Ecrire un texte avec un minimum de 5 adjectifs indéfinis en intégrant dans … Lire la suite 6# Défi: décembre 2016: Brisures

Dernier Canal’city: 23# les adieux

 #Nous nous arrêtons à Agde, point d’arrivée, on rend les clefs… A regrets nous nous quittons le canal dans ce « port » du retour pour nous, ou du départ pour d’autres. Nos regards se croisent. Bilan des uns, début « d’aventures » pour d’autres.  La balade était belle….et plus que çà… La nostalgie, le mal du pays, du … Lire la suite Dernier Canal’city: 23# les adieux

Canal’city: 22# diversion sur le canal

A l’heure des bilans de voyage on s’interroge….Certains pourraient penser la balade ennuyeuse avec des paysages toujours identiques, longiligne et sans intérêt ni surprise. Et pourtant…. Il y a eu la pêche miraculeuse, des bateaux surprenants, des gens charmants, des écluses angoissantes, des paysages divers et divertissants, une échappée de taureaux, des apéros dans le … Lire la suite Canal’city: 22# diversion sur le canal

Canal city: 19# les murs s’approchent

Au fil d’un virage, une table des chaises posées là sur la rive. Une boite aux lettres qui semble oubliée, des vieux murs en ruine, d’autres restaurés, plus récent. Les pieds dans l’eau on regarde les péniches passer.  Toute une histoire qui défile entre tour et détour, se reflétant sur l’eau. On s’approche de la … Lire la suite Canal city: 19# les murs s’approchent

Canal city: 17# l’histoire passe

Tous ces mécanismes ancestraux s’enclenchent au millimètre prés. Chaque écluse est une aventure. Chaque tournant est une nouvelle carte postale, de nouveaux arbres qui nous parlent, des feuilles qui nous effleurent. P. Sansot a écrit « effleurer et non s’affairer »….Il a du écrire son usage de la lenteur sur le canal du midi…. Chaque péniche est … Lire la suite Canal city: 17# l’histoire passe

Canal city : 13# lecture au fil de l’eau

Pour accompagner le voyage, Pierre Sansot égrène sa sagesse au fil des pages vantant les mérites « du bon usage de la lenteur ». Au fil de ma lecture, au fil de l’eau je trouve un écho particulier à la réalité qui m’entoure. « Il ne suffit pas de vanter les mérites de l’eau (des fleuves, des étangs) … Lire la suite Canal city : 13# lecture au fil de l’eau

canal city: 12#jeune lumière

La lumière est plus crue, plus cruelle entre les âmes des petits jeunes arbres qui n’ont que quelques décennies face aux centenaires dont l’ombre est plus lourde. Encore légère leurs jeunes ombres laissent passer les souffles de l’extérieur, de la ville pas si lointaine, des dangers de proximité.   Les vestiges d’anciennes usines, d’anciens passages … Lire la suite canal city: 12#jeune lumière

Canal city : 4# les arbres pleurent…

Sur toute une partie du parcours nous sommes surpris d’avoir si peu d’ombre, si peu d’arbre. On nous fait signe de ralentir et de nous déporter sur l’autre rive. Le bruit nous met face à l’évidence. Ce n’est pas un simple travail d’élagage. Habillés d’orange et de casque, leur barge est chargée d’outils, de tronçonneuses… … Lire la suite Canal city : 4# les arbres pleurent…

Canal city: 3#clapotis de nuit

On s’introduit au détour d’un virage dans une allée plus lumineuse, plus merveilleuse, celle qui va porter nos rêves.  Nous arrêtons notre péniche sous cette allée dorée, apaisée, oubliant un court instant le danger imminent qui  guette ces arbres majestueux. La lumière est si belle, le bruissement des feuilles, le clapotis de l’eau. Il y … Lire la suite Canal city: 3#clapotis de nuit

Amputation

«  il est rationnel, étant donné notre conception de l’individu et de l’univers que le désir se manifeste en nous. L’arracher de vive force en torturant notre chair et notre âme c’est rompre l’harmonie. » Alexandra David Neel.   Lorsque la gangrène commence à monter vers le cœur, lorsque l’infection pénètre peu à peu ton corps… … Lire la suite Amputation

Quinze

Enroulés dans des couvertures, lovés dans des pyjamas informes et confortables, à la lueur des bougies, nos pieds aux chaussettes colorées et dépareillées et nos jambes se sont emmêlés! on regarde la télé…. On s’en fout, personne pour nous voir, notre image on la maitrise ! On est en vacances, c’est top ! La guirlande … Lire la suite Quinze

Vol au dessus de l’Inde: 20#Douces et acides

Le matin je suis privilégiée, on me glisse le journal sous la porte. Doux moment que la lecture The hindu, india’s national newspaper since 1878. Dehors la cohue de la ville qui s’agite. Je feuillette les articles, PNB, la politique, les taxes, l’éducation, les innovations, les entreprises, les villages. Des thèmes qui semblent identiques à … Lire la suite Vol au dessus de l’Inde: 20#Douces et acides