POEME A L ENCRE: Evasion dorée

Images en défilé, Désillusionnées, sous nos yeux des jours heureux. Ils passent, ils s’écroulent peut-être trop vite, c’est du passé ? qui sait ?   Un jour sans doute Sur la route Chaque jour de bonheur, A chaque heure, Images grisées calfeutrées Car tous nos rêves Devront être payés…   Toutes nos réalités Je sommeille, Des jours … Lire la suite POEME A L ENCRE: Evasion dorée

POEME A L’ENCRE: Sans

le manque est terrible il me fait dire l’imperceptible, à l’invisible par mes poèmes…   Le vide est le sens de tous mes «  sans »… Je remplis ton absence par les je t’aime !   Le manque est visible… Il me fait rire ! Je perds le sens De ton absence ?!

POEME A L ENCRE: odeur de roses

Une odeur de rose Plane dans les feuilles De mon vieux cahier… Pétales de roses surannées sèment encore leur parfum  au cœur de ce papier, des années après ! Identité éparpillée, Séchée, estampillée Le passé est ravivé, Dépoussiéré… Un nouvel été, De nouvelles roses à sécher J’ouvre mon cahier J’y dépose des pétales encore roses   … Lire la suite POEME A L ENCRE: odeur de roses

POEME A L ENCRE : dernier souffle

Tempête au soleil. Le feuillage bouleversé secoue son inquiétude. Le mistral les tourmente, souffle avec violence, Frôlant la démence, violant le corps et la forme de tous les objets blessés dans une caresse si douce, si frêle !   Tempête au soleil, C’est le dernier souffle glacé. L’hiver, léger dans le ciel… Du printemps bouillonnant, chassant les … Lire la suite POEME A L ENCRE : dernier souffle

POEME A L ENCRE: Chaussures à démêler

Les histoires du passé A démêler, Histoires de grand-mère, Chez farfouille Petit marchand de chaussure Rue du soulier Petit magasin tout étriqué , D’où l’on partait Deux chaussures pour le même pied… Entassement plaisant attirant Grande clientèle de curieux, A la recherche de la paire Pour l’autre pied. Les histoires du passé A démêler, Histoires de … Lire la suite POEME A L ENCRE: Chaussures à démêler

POEME A L ENCRE: la guerre des aïeuls

Les Pères des grands pères Avaient fait la grande guerre, La première Ils en avaient retenu Quelques mots décousus Entendus où ? ils ne savent plus… « le maréchal les a sauvés »   après la guerre, l’un des deux a eu la médaille militaire Certains disaient de Pétain qu’il avait sauvé la France de 14 Mais seulement … Lire la suite POEME A L ENCRE: la guerre des aïeuls

Petite histoire de racisme ordinaire

  Cette haine ordinaire issue d’une peur de l’autre devrait être combattue au quotidien. Il y a des lieux où l’on ne s’attend pas à la rencontrer surtout un dimanche de Pâques… A la pâtisserie, elle s’est glissée entre les chocolats noirs et au lait…En vitrine une silhouette squelettique, filaments de chocolat, au milieu des … Lire la suite Petite histoire de racisme ordinaire

Nos racines

Chaque jour je roule dessus sans vraiment le réaliser. Quelques fois je m’en rends compte quand la racine dévie ma route, introduit des secousses, ou manque de me faire tomber. Sur ce petit chemin le vieux chêne marque son territoire. Ici c’est chez lui, ce sont ces racines. Cette maison de mon enfance avec ce … Lire la suite Nos racines

POEME A L ENCRE : lumière sur peau dorée!

Lumière sur peau dorée Un frisson court l’échine Toutes ces choses dites Peut être trop vite Mais aussi celles que L’on garde secrètes Et celles que l’on oublie Avant que tout soit fini !   Lumière sur peau dorée Nouvel été, nouveau visage  Toujours le sable et les passages Toutes ces choses que l’on m’a dite … Lire la suite POEME A L ENCRE : lumière sur peau dorée!

Poème à l’encre: les frissons du regard

Mes mots tous simples qu’il suffit de te dire , pour ne pas s’enfuir, plus qu’une amitié, ta présence ta passion et mes frissons .   Des mots essoufflés , dans nos rires dévoilés, brisés. Personne ne sait lire dans nos yeux amoureux.   Un bien être, une étrange émotion loin de toute passion. Mes … Lire la suite Poème à l’encre: les frissons du regard

Doux et sucré…

Une douce amitié, amère et salée qui peut être brisée à tout instant par un excès de fierté. «  C’est à toi d’appeler…alors je n’appellerai pas », même si çà fait mal ce silence qui s’éternise ! En manque de toi… On a joué à çà comme des imbéciles, et puis comme tu aimais à le dire, il y … Lire la suite Doux et sucré…

CARRE DE CHOCOLAT

Il riait à gorge déployée et disait haut et fort à qui voulait l’entendre,  la bouche encore dégoulinante de chocolat : « Quand on n’a pas le choc au lit on prend du chocolat. » Alors je me suis demandée quel chocolat pouvait être suffisant pour compenser le fait d’aimer… Aimer comme un carré de chocolat noir pur ! C’est … Lire la suite CARRE DE CHOCOLAT