17- palabres, sanglier et bons mots

Chaque jour dès que nous le pouvons nous passons au ccf, échanges et rencontres multiples, nous prenons nos repères, siestes, palabres, cartes, croquis…On nous y attend, on nous sourit, on nous offre à boire et surtout des poignées de main qui remontent directement au cœur !

Le don et le contre don de Marcel Mauss…

Mes cours d’ethnologie me reviennent sous une autre forme, l’échange est si particulier, parti de rien, de regards, de bouts de papiers, petits croquis,  sourires et surtout  palabres  et écoutes ! Nous nous découvrons, nous nous apprécions même si nos différences sont évidentes, mais tellement enrichissantes ;

Les serveurs bousculent les chaises, rassemblent les tables. Hôtes privilégiés notre repère est dans l’angle du patio, dans un petit coin sous un grand masque qui veille sur nous.  Entre plantes et ventilateurs la pause est bienvenue, à l’abri du brouhaha de la grande route. Nous avons l’impression de recevoir plus que nous donnons. Nous changeons plus que nous le croyons.

Pendant sa pause Salif le serveur, vient me demander timidement de bout des lèvres une esquisse. Il s’assoit timidement à notre table, et là il prend la  pause avec sa chemise blanche et son nœud papillon.Mali011

A mon tour d’être intimidée, sa pause n’est jamais très longue, le temps d’une cigarette. D’habitude c’est moi qui gère le temps, qui gère mes modèles improvisés à la va vite des rencontres ! Quand les liens se créent, j’ai peur de ne pas être  à la hauteur des attentes, je ne suis en rien une artiste, j’aime griffonner, donner, observer…

Il sourit, il nous sourit et se raconte, l’atmosphère se détend, son collègue le laisse prolonger sa pause. Il se mêle à son tour à nos discussions. Leurs éclats de rires et les nôtres couvrent presque la musique latino. Nous sommes hors du temps et de l’espace. Un mélange de cultures, de langages, … Nos discussions sont ouvertes, nos échanges tellement enrichissants. Des proverbes, des bons mots, on ne tient plus compte du temps, on s’en fout on est bien, comme le sanglier.

Hilarité générale…

Oui car «  le sanglier a d’autres préoccupations que de se laver les dents. »

C’est une manière bien malienne de dire qu’on s’en fout !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s