Jardin d’enfants

Il est resté la balançoire ancrée dans le sol, des bouts de ficelle et le vieux bureau en plastique jaune. L’herbe recouvre tous les souvenirs.

Il est resté notre âme d’enfant dans ces lieux et quelque fois elle m’appelle. J’y retrouve nos empreintes, les pierres déplacées pour trouver un trésor, une boite en fer rouillé avec araignée comprise…

Une trace de cabane, un arbre qui nous laisse grimper facilement, avec des bouts de ficelle en pleine détresse. Mais c’était avant… au 20 ème siècle….

Triste de ne plus nous voir gambader le temps semble s’être arrêté.

Pourtant il nous a rattrapé.

C’est la deuxième génération d’enfants dans ce jardin, une maison familiale où nous avons grandis, puis  nos propres enfants alors on attend les nouveaux, les petits enfants. ???!!!…

Mais on a encore le temps…j’ai encore un peu 10 ans…

Je ramasse des armes, bouts de bois scotchés et ficelés, armes deuxième génération du 21 ème siècle. L’herbe est ici moins rebelle, les branches font un petit passage.

J’essaye de suivre les traces de vie, la vieille cabane a repris vie. Mes torchons disparus sont devenus des rideaux… J’entends les chuchotements des enfants, alors doucement je m’approche, retrouvant ma vitalité d’enfant. Je pense à nos rires et notre complicité d’il y a quelques années… Les cousins, les voisins, les frères et les sœurs…tout une tribu dorée par l’été qui se retrouvait sur la colline, encore mouillée, les cheveux collés et salés par l’eau de mer.

Armée de cette arme du 21ème siècle, je me sens invincible…Seule contre trois enfants de 7,10 et 12 ans je vais reprendre mon territoire.

Avec un grand cri de guerre je saute dans la cabane sous les arbres devant les enfants ébahis…

« AHAHAAHHHHH !!!

 C’est moi le maître des lieux….cette cabane est maintenant à moi…vous n’êtes pas armés donc j’ai gagné… »

C’est alors que je lis dans leurs yeux l’interrogation, et  le plus petit du haut de ses 7 ans se mets à penser tout haut :

 « elle est folle ta mère …elle a pas vu son âge….Dis tata, tu ne sais pas lire ? »

Surprise à mon tour je regarde le petit carton accroché que son bout de doigt me désigne. Je peux y voir une silhouette dessinée au feutre, entouré dans un cercle rouge, autour il est noté :

« Interdit au vieux du 20ème siècle »

Leurs rires me désarment. J’avoue, j’ai perdu, je rends les armes et je sors en traînant les pieds. J’ai perdu mon territoire, je retourne dans ma cuisine leur préparer un gâteau, son odeur sera le signe du calumet de la paix…

C’est une évidence, je n’ai pas souvent 10 ans et puis ça ne dure jamais longtemps…

Publicités

Une réflexion sur “Jardin d’enfants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s