HISTOIRES INDIENNES: Nuages de luxe

Quel luxe ?!!!
Je réalise que je peux me permettre de lire Gandhi au dessus de nuages, boire du thé, manger un lamb curry, alors qu’a l’extérieur il fait -61C° !
L’extérieur…

C’est un amas de nuage, il y a bien une carte qui s’affiche sur l’écran. Nous approchons d’Alexandrie nous ne sommes qu’à la moitié du voyage.
On survole !
On survole des petits villages, des déserts, des grattes ciels, des iles artificielles … On survole des milliers de gens, des petits et des grands, on se sent au dessus, loin de tout et de tous.

Les bruits semblent étouffés par les nuages, nos vies semblent suspendues dans le temps qu’on ne maitrise plus et qui défile. Le local time s’enroule, on perd 2h, puis 3 puis 4…
Los Angeles 10h26, Beijing 2H26, Dubai 10h26…
Le temps se déroule sous nos pieds dans un tapis de nuage, il va falloir se réadapter à la réalité, réapprendre à marcher, réapprendre l’autonomie. On ne va plus venir me servir, on ne va plus me dire si j’ai le droit de me lever, de boire, de m’attacher…

Je retrouve mes droits de femme libre en atterrissant…Je quitte les nuages, je retrouve la terre des hommes, me voilà rassurée.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s