POEME A L ENCRE : dernier souffle

Tempête au soleil.

Le feuillage bouleversé

secoue son inquiétude.

Le mistral les tourmente,

souffle avec violence,

Frôlant la démence,

violant le corps et la forme

de tous les objets blessés

dans une caresse si douce, si frêle !

 

Tempête au soleil,

C’est le dernier souffle glacé.

L’hiver, léger dans le ciel…

Du printemps bouillonnant,

chassant les nuages blêmes,

menaçant d’orages violents

Dernier souffle annonçant l’été !

Publicités

2 réflexions sur “POEME A L ENCRE : dernier souffle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s