POEME ENSABLE: 2#Boucan

Ce vacarme sur le sable
C’est juste ce petit être
Qui cri sa colère
Sous le soleil !

Ce petit corps frêle
Rougit par l’été
Jette sa casquette
A la volée.

Ce petit bonhomme
Râpé par les rochers
Se met à hurler,
La peau le gratte…

Sa bouche ouverte
Laisse passer
Une sonorité
Trop élevée.

Ses mains pleines de sables
Jettent en colère
Les grains sur les adultes
Allongés, rougis par l’été.

Ses pieds piétinent
Violemment les serviettes
De toute personne
A proximité …

Le boucan a fait son œuvre,
Il a emboucané !
Toute l’assemblée
S’est levée…

Enfin seul sur la plage,
Le boucan s’est allongé
Dans le château de sable
Qu’il convoitait…

Abandonné par ses parents
Epuisés par les jets de sable,
D’un air indolent
Le boucan leur envoie
Un baiser ensablé…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s