POEMES ENSABLES: 11#Kayak

L’accès à certaines criques

Est réservé

A ceux qui peuvent flotter

En rasant les rives

 

Les petites barques colorées

Filent sur l’eau

Vers des endroits réservés

Pour s’isoler

 

Posés au centre

Le bidon pour s’alimenter

Chacun sa rame

Pour avancer

 

Le clapotis léger

Le sel se pose sur la peau,

Le soleil fait briller

Les reflets.

 

Au détour de quelques ramées

Avant l’épuisement des rames

On se glisse sur la plage

Pour se poser

 

Pour vivre heureux

Vivons cachés

Dans une crique isolée

Des regards non autorisés

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s