POEMES ENSABLES: 16# Pêche, pointu et patin couffin…

Ce moment particulier

De préparation des esques

Des cannes à pêches,

Et des thermos de café.

 

Les garçons admirent

Les pères et leurs casquettes

Portant les paniers en osier ,

et les grosses glacières à leurs pieds.

 

Sur le pointu le temps

Fait un retour en arrière

Et se suspend

Juste un instant en mer.

 

Bonne ou mauvaise

Chaque pêche est une aventure,

le pointu tangue

sous les anecdotes.

 

Même les pires déboires,

Inscrites alors dans les mémoires

Des familles, des enfants

Et des plus grands pour longtemps…

 

Les trois girelles,

Seront comme la sardine

Qui bouchent le port de Marseille

C’est la pêche des merveilles.

 

La bouillabaisse

Aura cette saveur

Très particulière

Des aventures en mer .

 

Le soir, les héros se la racontent,

Les femmes en va et vient

dans la cuisine, patin coufin

Se moquent de leurs histoires…

 

Les enfants sommeillent,

Et le pointu rêve solitaire,

dans le petit port, des prochaines

pêches extraordinaires !

Publicités

2 réflexions sur “POEMES ENSABLES: 16# Pêche, pointu et patin couffin…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s