POEMES ENSABLES: 18# ravan et rascasse

Une vieille « deuch »

 Un ravan bleu pétrole

nous transporte…

 

Le sentier est sinueux

il mène dans le creux

et ne tolère que les ravans.

 

On fait une petite escale

Dans un petit creux

Réservé aux habitués.

 

Pour y descendre

On saute quelques restanques

On glisse sur quelques rochers…

 

Une fois installé

On pose les pieds dans les galets

Pour y pêcher les rascasses !

 

Pas de scrupules

A trainer le poisson

Jusqu’au cabanon.

 

On remonte avec le ravan

On tangue, on descend

On saute sur les pierres…

 

Le ravan garé devant la maison

On peut sortir le poisson

Et on se pose la question …

 

La question est de saison 

Et se bouscule dans le cabanon:

« Papillote ou bouillabaisse ? »

 

L’épave poussiéreuse

Nous regarde d’un phare ébréché

Elle se repose dignement…

 

Le ravan a encore pu résister

 pour un dernier repas

A la chaleur et aux rochers !

 

Sous la tonnelle

La bouillabaisse est posée

La question a été tranchée…

Publicités

Une réflexion sur “POEMES ENSABLES: 18# ravan et rascasse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s