Thérapeutique homéopathique : p95, les cauchemars, les tiens…

Tu m’as confié tes insomnies, tes cauchemars, tes angoisses nocturnes. Les cauchemars sont des mauvais rêves, des rêves pénibles et agités. C’est aussi une chose effrayante, une chose ou une personne qui importune, tourmente. Je sais qui te tourmente…

 Toutes ces nuits les yeux ouverts, le cœur battant, le corps haletant…la peur d’un enfant, la peur de devenir grand, la peur de l’abandon.

Mes mots ne t’ont pas apaisé, au contraire, j’ai l’impression de t’avoir inquiété. Ta voix si grave s’éraille, mon cœur déraille.

Tes peurs me questionnent. Je me sens inutile, j’en frissonne. Je ne suis ni docteur, ni psy, ni rien pour toi. Je suis juste là, superficiellement, de temps en temps pour que tu puisses déposer tes angoisses, tes colères, tes mots, essayer de te faire rire. Comment atténuer ces terreurs nocturnes ?

Alors je consulte mon petit recueil de traitement homéopathique. Les cauchemars sont une affection c’est sûr. C’est le cerveau qui envoie des messages, qui cherche à nous dire quelque chose. Nos maux cachent des mots. Tes maux sont tes douleurs d’enfance, ta peur de l’avenir.

Page 95 je trouve un traitement contre les cauchemars en cas d’insomnie il est conseillé une cuillère à soupe de Sirop de Fleurs d’oranger dans une tisane de Tilleul ou de Passiflore. Je pourrais te faire un colis…je suis trop loin pour te faire chauffer l’eau dans une vieille tasse ébréchée.

Mais pour tes cauchemars il faut que tu fasses la paix avec ton passé, avec tes regrets, avec ta colère (il y a un traitement aussi dans le livre).

J’aimerai pouvoir être contre toi pour te tenir la main, t’écouter me raconter tes peurs, te lire une histoire, te faire rire…Si tu veux je te fais un café ? noir serré, comme la nuit dans laquelle j’aimerai t’envelopper, te déposer un baiser sur le front et te souhaiter de faire des beaux rêves. Un café çà pourrait t’énerver…c’est vrai, j’avais oublié…c’est une tisane qu’il te faudrait, ou un lait sucré à la fleur d’oranger, une histoire pour rêver…

Je me roule dans mon duvet en plume alors qu’il fait 30°. Une plume s’évade, elle se pose délicatement. Mon ange a du mal à dormir. Je souffle sur la plume pour qu’elle se pose sur tes paupières.

N’oublie pas que je t’aime.

Publicités

Une réflexion sur “Thérapeutique homéopathique : p95, les cauchemars, les tiens…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s