POESIE DE NUIT: 7# Insomnies

Cette tenaille au ventre

Qui soudain ressurgit

En plein milieu de la nuit

Les yeux s’ouvrent sur le noir.

 

Ce noir qui va s’étendre

J’en vomis la nuit

Je me tords ce n’est pas fini

Dans le corps, le cœur est noir.

 

Cette angoisse que je fuis

Tout le jour

Soudain ressurgit

Ici dans ma nuit.

 

Les rêves s’étiolent

Laissant la place

Aux cauchemars

Je me cache dans le placard.

 

J’ai peur de la vie

Je crains  la nuit

Qui m’envahit.

Ecoute mon cri…

 

J’ai froid

J’ai mal de toi

Rassure moi

Serre moi dans tes bras.

 

Besoin de toi

Contre eux

Réchauffe-moi

Je ferme les yeux.


Une réflexion sur “POESIE DE NUIT: 7# Insomnies

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s