POESIE DE NUIT: 8# Démaquillée.

Juste avant de se coucher

Le rimel a coulé

Juste sous les yeux

Comme un aveu.

 

Le sourire s’est figé

Les lèvres brulées

Au fond des yeux

Comme un adieu.

 

Le visage de façade

Est tombé

Gommé par la réalité

Je ne peux t’oublier …

 

Faire sa grimace

Chaque jour

Pour croire

Encore à l’amour.

 

Démaquiller la réalité

Le soir avant de se coucher

Seul avec son miroir

On laisse couler l’espoir.


3 réflexions sur “POESIE DE NUIT: 8# Démaquillée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s