POESIE DE NUIT:13# Nuit Malienne

L’étuve humide de l’atmosphère

M’assèche la gorge

Une mèche se colle

Sur mes yeux.

 

Un grillon entrecoupe

L’air de sa musique

Il rythme la nuit

Qui se colle à ma peau.

 

La langueur de l’air

Bloque ma porte

M’immobilise seule

Dans ces lieux.

 

Un rire s’évade

L’air de ses tripes

Rythme la nuit

Il me fait froid dans le dos.

 

La moustiquaire

Bloque la cohorte

De moustiques

Qui envahissent les cieux.

 

Un silence s’installe

M’envoie un signe

Ici la nuit

Il n’y a plus de couleur de peau.

 

Dark is inside.

Publicités

2 réflexions sur “POESIE DE NUIT:13# Nuit Malienne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s