POESIE DE NUIT: 18#Sensualité de la nuit

Un corps défait

dans les draps noués

les ombres du corps

tracent les formes.

 

un corps allongé

dans tes bras serrés

les sombres cœurs

s’endorment.

 

Nos corps alanguis

Dans la nuit

S’enroulent lovés

D’envie.

 

Ton corps assombrit

Par la maladie

Etale toute sa sensualité.

Dans mes nuits.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s