POESIE DE NUIT: 20#Nuit de fête

Ne pas se coucher

Juste pour oublier

Faire la fête

Se faire tourner la tête…

 

Ne pas arrêter

De tourner, de danser

Avec des paillettes

Pleins la tête…

 

Ne pas téléphoner

Juste pour oublier

Rester muette

Le temps de la fête.

 

Ne pas se coucher

Juste pour rester

Sans être glacée

Par les draps froissés.

 

Ne pas arrêter

De crier, de chanter

Fort, à tue-tête

Chanteuse d’opérette ;

 

Ne pas se coucher

Encore espérer

Bruler la fête

Et une dernière cigarette


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s