Canal city : 2# Les pieds des géants

Chaque arbre a une forme anthropomorphique, les racines, pieds de géants sont ancrées dans le canal comme des griffes. Ces grands arbres donnent l’impression de nous regarder de haut, chargés de feuille, de vie…

Au fil de ma lecture de P. Sansot, je relève une phrase «  les êtres paysages, des êtres par qui le paysage prend une forme humaine. » C’est « l’éloge de la lenteur »…

L’atmosphère est douce, calme. La lumière est si belle.

Majestueux certains sont pourtant frappés d’une croix, d’autres de trois points verts, trois points bleus, un point rouge.

Quels sont ces codes ?

Et pourtant le temps a prise sur eux.

Une petite bête s’est introduite dans la plupart de ces arbres. Le chancre, il les ronge de l’intérieur. Les branches les plus hautes sèchent, les troncs sont alors marqués par les hommes.

L’abattage est commencé sur toute une partie du canal, certains ont déjà été remplacés. Un modèle unique est programmé pour résister. Les vieux amoureux du canal n’aiment pas ces changements.

Pourtant les grands arbres centenaires s’accrochent au bord du canal, leurs racines ont la forme de pieds de géants, noués par la douleur, floués par la torpeur de cette chaleur d’été. WP_002156 [628588].jpg


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s