Canal city: 10#Bravade

Chaque bord du canal apporte son histoire, son ombre, ses personnages, ses combats…A chaque arrêt on pose le pied sur les bords du canal et on découvre de nouveaux paysages, une autre lumière, d’autres rires, d’autres cris, une manade au loin.

Assise sur le bord d’un talus je sors mes pinceaux et mon petit carnet pour dessiner les taureaux au loin et leur gardian. Un métier sorti du temps, des embouteillages, des villes grises me laisse rêveuse. Le gardian tourne avec son cheval pour rabattre les bêtes dans l’enclos avant qu’un tracteur rempli de touristes vienne les photographier.

WP_20160607_22_07_23_Pro

le combat a lieu cette fois avec les animaux hors du canal. Une des bêtes se rebelle et sort de la file.  Un spectacle étonnant se déroule sous nos yeux. Un taureau s’est échappé. Rapidement un gardian vient vers nous pour nous avertir du danger. Il nous fait signe de nous éloigner et de remonter sur le bateau. Nous devons nous éloigner des barrières qui n’ont pas l’air très solides.

Du  haut de mon talus je me sens finalement minuscule et je ne sais pas si je peux me jeter à l’eau ou courir jusqu’au bateau…Bravade….

La bête est ramenée dans le troupeau par un gardian victorieux. Rebelle d’un instant le jeune taureau a fait courir l’homme au-delà des barrières. Victorieux il rentre dans les rangs après avoir mené la danse. Son pas semble différent des autres, il parait plus grand plus fort, comme celui du gardian. Bravade !

A peine le temps de le rentrer qu’une benne de tracteur chargée de touristes se pose en plein champ. Au milieu des taureaux les appareils photos prennent les bêtes et leur noirceur libertaire. Un « spectacle » s’organise sous les appareils photos des curieux émerveillés. Les gardians pavanent autour du tracteur. Métier détourné, ils sont les mannequins pour touristes. Ils paraissent invincibles, plus grands, plus forts eux aussi….Bravade ? Ils restent sur leurs gardes en tournant rapidement quand les bêtes s’agitent.

Clic clic des appareils photos, prises en rafale de l’animal qui s’emballe. Usine à souvenir, les images qui prouveront aux amis des touristes qu’ils y étaient et qu’ils ont côtoyés les bêtes de très près…

wp_002362-505196.jpg

J’ai repris ma place sur le talus. Je dessine les bennes à touristes au milieu du champ…Bravade ?!


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s