canal city: 15# Anthropomorphisme

 Pendant ma lecture je suis bercé sur les eaux sombres du canal. A la lumière glissante de la journée, à l’abri de quelques arbres dépenaillés, déplumés de leurs feuilles.

Je me sens observée, pourtant il n’y a personne sur les rives, personne d’autre que moi sur la péniche. Ils sont partis sur la terre ferme faire le tour, voir plus loin.

Je lève les yeux et je pense que c’est un effet de la fatigue, un effet d’optique. Une silhouette se dégage de ces grands arbres, puis deux, puis toute une armée qui borde le canal.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
anthropomorphe

Après les pieds des géants je vois maintenant les corps tordus de douleur, en train de nous alerter sur tout ce qui nous entoure.

Je prends l’appareil photo espérant prendre l’expression douloureuse du visage que je devine sur ce tronc.

Dites moi que vous aussi vous les voyez !!!


9 réflexions sur “canal city: 15# Anthropomorphisme

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s