Canal city: 16# jetée d’écluses

Les écluses, ces ouvrages établis sur une rivière ou un canal pour retenir ou lâcher les eaux sont là devant nous. Barrages avec d’énormes portes mobiles qui permettent aux bateaux de passer d’un niveau à l’autre, d’une vie à une autre. On se serre, pas plus de trois bateaux par moment.

Les premières écluses inquiètent, passage technique pour lequel l’initiation rapide a fait office de permis de passer. On s’entraîne, on s’entraide, on s’affirme à chaque passage. Un coup trop haut, au dessus des paysages, l’horizon lointain nous donne l’impression d’être au dessus de tout çà.

Quelque fois en dessous, les portes se ferment et l’on s’enfonce.

Le rythme des écluses est plus au moins lent, au détour de paysage tranquille tout d’un coup la violence des eaux retenues par ces énormes portes.

Ce rythme devient comme un rituel, un passage de portes, presque une routine mais qui nous émerveille à chaque fois. Un petit pincement au cœur, une excitation enfantine, un challenge, une descente ou une remontée sous l’œil parfois inquiet d’un éclusier…. Les cordages se tendent en s’éloignant des quais. Le niveau d’eau se baisse et nous entraine dans les entrailles.

Ces portes majestueuses en imposent, elles nous ouvrent de nouvelles voies, de nouvelles vues, de nouvelles rencontres. Les éclusiers de métiers, ou des jeunes étudiants en remplacement nous sourient ou nous ignorent une fois le danger passé, la corde dénouée.

Encore quelques unes à passer, puis les portes vont se fermer et elles vont nous oublier.

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s