Vol au dessus de l’Inde: 2# Déjà vu

Déjà vu

« Comment ? Tu pars ENCORE en Inde ?!!! Mais c’est pas lassant d’aller toujours au même endroit ? Tu as déjà tout vu non ? »

Cette remarque me trotte en boucle.

La question était peut être posée de manière naïve…peut être…ou alors la question révèle un regard blasé sur le monde, un regard que plus rien n’étonne. Car pour avoir vu il faut regarder, observer les couleurs avec les yeux….et qui a vu une fois a déjà vu ? trop vu ? pas le droit de revoir encore et encore ?

Alors j’ai réfléchi sur cette notion là en souriant sur tous les déjà vu qui ne me feront pas avoir ce regard désabusé sur le monde.

J’ai déjà vu mes enfants, leurs sourires, le ciel, le soleil. J’ai déjà vu les gens que j’aime et j’aimerai les voir plus souvent, encore et encore…J’ai déjà vu ton regard, ton rire au fond des yeux, ta colère irisée, ta douceur et ton amour…j’ai déjà vu tout çà.

Alors oui je pars dans un coin que mon regard a déjà vu… J’ai déjà vu 4 fois, l’avion, l’aéroport, les rues, les hôtels,…Les murs ne changent pas…quoique…. 

J’ai déjà vu Pondichéry, sa poussière, ses couleurs mais qui avaient un ton différent aujourd’hui. J’ai déjà vu mais le monde change et on découvre les changements. La pression immobilière touche l’Inde et perturbe les rues tranquilles de Pondichéry.

Des vieilles maisons disparaissent, de nouveaux immeubles symboles d’une modernité colorée apparaissent. Donc non je n’ai pas déjà vu ce futur immobilier qui enveloppe de poussière grise les rues et empêche l’air de circuler. Et puis au milieu de ces murs il y a ces silhouettes, ces âmes colorées.

J’ai déjà vu cette femme au coin de la rue, empilée avec ses noix de coco dans son sari vert et ses pailles recyclées, de touristes en touristes.  Mais je n’ai pas eu le temps de tout voir dans son regard.

J’ai déjà vu cette rue, mais sans toi la vision est différente. J’ai déjà vu la fatigue du voyage sous mes yeux cernés, les traits tirés de mon cœur.

J’ai déjà vu mais pas encore assez, pas au point de ne plus aimer. J’ai déjà vu mais je ne me lasserais pas de déambuler dans les rues, sentir l’humeur de la rue, s’imprégner des couleurs. J’ai déjà vu tes yeux mais pas assez ton regard et sa petite flamme. J’ai tellement vu que les mots me manquent. Je laisse décanter les images, les couleurs, les odeurs, les mots et les regards. Moi j’ai déjà vu et je verrai encore…D’autres ne verront jamais, ils ont déjà tout vu sans avoir à voyager…Leur âme est déjà sèche, leur regard est vide.

Publicités

3 réflexions sur “Vol au dessus de l’Inde: 2# Déjà vu

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s