Sacs de mots: 8# chocolat chaud et cannelle

Les sens gelés par le froid, les doigts engourdis, je me réfugie au coin de la cheminée.

La peau du lait tremble comme moi. Le lait et moi nous frémissons.

 Sucre vanillé, poudre de chocolat, moustache de crème.

 L’odeur de l’orange et de la cannelle embaume la pièce.

Le bol entre les mains je me brûle. Je touille le bâton de cannelle pour mélanger les saveurs.

Décembre aime à souffler le chaud et le froid entre mes doigts.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s