Via Pondy 14# à l’ombre des cocotiers

Via Pondy II 8

A l’ombre des cocotiers on peut discrètement se baigner dans la réserve d’eau à l’écart du centre. Le thé y est « fort comme la mort. » Les murs sont gris, la couleur n’est que superflue sur les murs. Les cocotiers sont une question de survie, ils permettent l’achat de riz. Depuis les fenêtres des maisons voisines des ombres nous observent.

Des papillons nous tournent autour, « butterfly ».

Via Pondy II 9

A l’ombre des cocotiers dans le quartier français on peut se reposer dans une maison et y boire un thé léger et parfumé. Les murs sont roses pour se démarquer et donner son nom à la maison. Les cocotiers sont superflus juste pour donner une note d’exotisme pour les touristes. Sous les fenêtres de la maison rose on cherche l’ombre. Les papillons ont fui les ventilateurs, aucun Butterfly, juste « butter » qui n’est que le mot de passe du réseau que le serveur note soudain à l’envers sur mon dessin…


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s