Via Pondy # 17 Trilogie

 

Au loin de nouvelles résidences de luxe barrent l’horizon et nous montrent que la ville s’étend bien au-delà des routes. Elles empiètent de plus en plus sur les rizières, les terres agricoles. Le modernisme approche promettant richesse à foison et vie facile.

Le pêcheur de fortune regarde le reflet des bâtiments dans l’eau et s’inquiète de tout ce qui est déversé sur le rivage. Autrefois son père lui racontait combien ces eaux étaient poissonneuses, prometteuses de richesse à foison et de vie facile…

Les vaches errent sur le sable, à la recherche de quelques déchets oubliés. Les plastiques foisonnent. Un journal sous sa patte elle semble lire la publicité qui vante les mérites de ces nouveaux immeubles aux reflets bleutés. Peut-être est-ce une promesse de poubelles pleines et de vie plus facile pour les vaches errantes qui n’ont plus que du sable et des plastiques à foison… Via Pondy II 14

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s