Via Pondy 31# No names

Une photo dans un journal, je la trouve rayonnante, elle est féminine et divine, je n’ai pas retenu son nom, je trace les contours de son visage avec mon stylo. Anonyme elle est griffonnée dans mon cahier à des milliers de kilomètres de chez elle. Son sourire illumine mon cahier… Publicités

Via Pondy #16 Bords de route

Hommes, femmes, enfants, vaches et machines se partagent le bord de route de manière chaotique. Les vaches restent prioritaires et ont la capacité de dévier la circulation malgré les klaxons assourdissants. Les hommes quelques soient leur taille et leur âge ne sont pas prioritaires et n’ont aucune capacité à dévier leur destin.

Via Pondy #9 les petits papiers

J’adore les papiers, les carnets, les feuilles d’aquarelle. L’allée verdoyante qui mène aux portes bleues des différents ateliers de la fabrique est déjà un enchantement. Il m’est arrivé d’y voir des singes se promener. Mais ma préférence va aux grandes feuilles colorées qui sèchent face à des immenses souffleries. Le rendez-vous est pris pour la … Lire la suite Via Pondy #9 les petits papiers

Rêve marocain: 3~ l’épicier du coin de rue

Le matin, aller chercher du pain frais et de la menthe pour le petit déjeuner est une des premières tâches à accomplir. Pas besoin de marcher des heures, à deux tours de rues on est devant l’épicier de la rue. On ne croise pas d’étrangers dans la rue, on y croise les habitants, une petite … Lire la suite Rêve marocain: 3~ l’épicier du coin de rue